quantico-serie

Quantico : les raisons du succès

Depuis que les séries policières sont devenues populaires, il est devenu impossible de compter celles qui se basent sur des enquêtes du FBI. À la sortie de Quantico, c’est donc tout juste si les téléspectateurs n’ont pas roulé des yeux, prévoyant déjà de tomber sur une émission qui regorge des classiques du genre. Il faut pourtant regarder les premières minutes de la série pour voir qu’elle a bien un petit truc en plus et qu’elle est même plus intéressante qu’il n’y parait.

serie-quantico

Quantico : scénario mal ficelé

Quantico a-t-elle des points forts ? C’est la question que l’on se pose dès la saison 1, et qui titille à mesure que la série avance. Non que l’adaptation soit mauvaise ! Elle a bien des petits atouts qui scotchent les téléspectateurs devant leurs écrans. Mais soyons honnêtes : au niveau du scénario, la crédibilité reste très moyenne. Présenté sur fonds de rebondissements et d’actions continues, l’arc narratif de Quantico ne retient au final aucune réelle profondeur.

On peut même affirmer sans grande peine qu’il n’y a rien de nouveau jusque-là. Une condition qui lui fait défaut, car la série a pourtant un potentiel qui aurait pu être mieux exploité. Dommage, puisqu’elle a l’air de se rapprocher des standards qui comblent le programme à des heures où personne n’est plus devant son petit écran.

Une série aux inspirations diverses

Les séries qui ont inspiré Quantico sont plus nombreuses qu’on ne le pense. Si vous prenez le temps d’analyser les premières saisons, vous verrez que cette adaptation est une combinaison de cette série dans un hospital, de 24 h Chrono et de Homeland. Les fans de Damages pourront même y trouver quelques idées empruntées à leur série préférée. Des inspirations qui donnent le ton, et que Quantico reprend sans vergogne pour faire suer son public. Dans cette série aux personnages clichés, le producteur nous plonge dans le quotidien d’agents en formation soupçonnés de complicité terroriste. De quoi devenir parano et se renseigner sur les logiciels espions histoire de surveiller son conjoint.

quantico-serie

Alors oui ! Si le scénario n’est pas très fameux, il réussit tout de même à captiver les fans du genre. La série parvient à rester captivante, sans toutefois sortir des stéréotypes. À la découverte, Quantico laisse un sentiment d’ennui avant de devenir un véritable coup de cœur. Preuve en est que ce feuilleton a plus d’un atout dans son sac et que la formule de Mark Gordon fonctionne, malgré de petits loupés.

Lumière sur l’agent Parrish

Personne ne peut regarder Quantico sans remarquer le sublime agent Parrish ! Beauté suprême et envoutante, elle parvient à elle seule à donner du cachet au casting. Incarnée par Priyanka Chopra, le personnage séduit autant les hommes que les femmes. Élue Miss Monde en 2000, la jeune femme envoute par le caractère de son personnage et par son physique de déesse indienne. De tous les acteurs, la belle Priyanka se démarque, s’attirant l’admiration de la presse et du public. Plus incroyable encore : certains spectateurs qui ont débuté la série pour s’extasier du personnage. Un bon choix de distribution qui contribue au succès du titre.